Des stratégies aux fortunes diverses pour les deux Toro Rosso

Toro Rosso commence la saison de manière satisfaisante, avec le point marqué par Daniil Kvyat. Le Russe partait pourtant de la 15e place sur la grille, mais une stratégie efficiente lui a permis de gagner plusieurs positions.

« Ce fut une course excellente ! Je suis heureux de mon pilotage, c’était vraiment plaisant. Il y a beaucoup de points positifs à retirer de cette course, c’est juste dommage qu’hier, en qualifications, nous n’avions pas saisi l’opportunité de commencer un peu plus haut sur la grille ! Nous avions une bonne gestion des pneus tout au long de la course, et nous avions vraiment le rythme pour nous battre pour des meilleures positions, mais il est difficile de dépasser à Melbourne. J’ai essayé de rattraper Lance Stroll, mais j’étais un peu à la limite, je n’ai pu y arriver. J’ai livré une bonne bataille contre Pierre Gasly à la fin de la course, je sentais que je pouvais bien me battre contre lui, et il est satisfaisant de garder une voiture plus rapide derrière soi pendant presque toute la course. Je sais que nous avons un bon package, voiture comme moteur, donc nous devons continuer à le développer. Je suis très optimiste pour les courses à venir, il est possible d’obtenir de bons résultats. »

Alexander Albon partait lui de plus haut (13e place), mais a fini 14e… Son premier Grand Prix n’était donc pas aussi idéal que prévu, mais au moins, il a vu l’arrivée. Sans le bouchon Antonio Giovinazzi, nul doute que sa course aurait eu un autre dénouement.

« J’ai des sentiments mitigés ! C’était ma première expérience en course et je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. La course a très bien commencé, l’embrayage était génial. J’ai gagné tout de suite deux places et à ce moment, nous étions dans la mêlée, je n’étais qu’à une place des points. Nous étions dans une bataille contre Antonio Giovinazzi, il souffrait avec ses pneus et tous ceux qui étaient sur la même stratégie que moi, ont tout perdu. Tous les gars restés avec des pneus plus durs ont réussi l’overcut sur nous. Cela a compromis ma course. Mais je suis toujours heureux de ce week-end. Nous aurions pu marquer quelques points, donc ça fait un peu mal, mais c’était une bonne expérience, et mon week-end a été propre. »

Jody Egginton, le directeur technique, souligne que le rythme de Daniil Kvyat était « très positif », dans le premier comme le deuxième relais.

« Alex a dû faire face à plus de difficultés, il a dû gérer les freins dans le trafic assez tôt dans la course. Cependant, sa performance fut solide pour son premier Grand Prix, et il a beaucoup appris. »

« Nous quittons Melbourne avec une bonne nouvelle : notre voiture a montré une bonne performance. D’un autre côté, nous n’avons pas réussi les meilleures qualifications possibles, et le constat est le même pour la course. C’est un peu frustrant, il y avait plus à faire. »