Les pédiatres bientôt remplacés par des machines ?

L’équipe du Pr Kang Zhang de l’Université de Californie a développé un algorithme permettant de diagnostiquer les maladies infantiles. Pour l’heure, cet algorithme a réussi à diagnostiquer des maladies communes comme la grippe (à 94%), la varicelle (à 93%) ou le syndrome infectieux pieds-mains-bouche (à 97%). Il a également réussi à identifier des pathologies potentiellement mortelles comme la méningite bactérienne (à 96%).

Mais comment est-ce possible ?

Le programme s’est entraîné à partir des données de plus d’1,3 million de consultations de jeunes patients d’un centre médical pédiatrique, en Chine. Il est basé sur le TALN (Traitement Automatique du Langage Naturel) autrement dit, il peut analyser un discours spontané, en opposition à des phrases prédéfinies. De fait, il lui a été rendu possible de synthétiser toutes sortes de données telles que les résultats des tests sanguins, les radios mais aussi la description des symptômes, l’historique médical du patient et les notes prises par le médecin. 

Pas de panique, vous aurez toujours affaire à votre pédiatre !

Le professeur Kang Zhang nous rassure : “L’intelligence artificielle est amenée à jouer un rôle croissant à l’avenir. Avec suffisamment d’entraînement, je pense qu’elle sera en mesure de remplir la plupart des fonctions d’un médecin. Elle ne remplacera pas les médecins (…) mais elle pourra les aider à faire mieux leur travail, plus rapidement et avec des coûts réduits”. Cela permettra, notamment, une pertinence dans les diagnostics. Êtes-vous prêts à rencontrer le nouveau compagnon des pédiatres ? Affaire à suivre…