Mercedes a connu un contretemps avec son moteur 2019, mais reste optimiste

Le patron de l’équipe Mercedes, Toto Wolff, admet que son équipe a connu « un petit contretemps » du côté moteur lors des tests effectués sur l’unité de puissance version 2019 au banc d’essai.

Les équipes de F1 sont actuellement en plein travail de développement pour la prochaine saison de Formule 1, et alors que Mercedes est largement considérée comme LA référence moteur depuis l’introduction des moteurs hybrides en 2014, Toto Wolff assure que les ingénieurs de la firme à l’étoile ont encore du travail avant de rendre une copie parfaite.

« En ce moment-même, il y a une course au développement phénoménale qui est en train de se produire pour trouver de l’appui aérodynamique, pour réduire la traînée. Et bien sûr, le moteur est une partie importante en ajoutant plus de puissance. » explique Wolff.

« Nous nous fixons des objectifs vraiment ambitieux, et nous avons rehaussé nos objectifs il y a six semaines, car nous avons eu vent de rumeurs selon lesquelles cela se passait bien pour les autres. »

« Nous avons donc relevé l’objectif que nous devons atteindre au temps au tour absolu pour le premier Grand Prix de l’année. »

« Nous avons connu de bonnes semaines en soufflerie, nous avons connu un petit contretemps du côté moteur, là où nous pensions que le nouveau concept apporterait un peu plus. »

« Mais ces gens sont très ambitieux, comme nous tous, et je suis donc très optimiste. Néanmoins, on ne sait jamais, nous aurons la réponse lors de la première séance de qualifications à Melbourne. »

Les premiers essais en piste auront lieu au mois de février lors des traditionnels essais hivernaux qui se dérouleront du 18 au 21 février pour la première semaine, et du 26 février au 1er mars pour la seconde semaine de tests.