Décès de l'ancien président colombien Belisario Betancur

L’ancien président colombien Belisario Betancur (photo), qui avait essayé en vain de négocier un accord de paix avec les rebelles marxistes dans les années 1980, est mort vendredi à l’âge de 95 ans, a annoncé l’hôpital de la Fondation Santa Fa, à Bogota, sans préciser la cause du décès. /Photo d’archives/REUTERS/Henry Romero

BOGOTA (Reuters) – L’ancien président colombien Belisario Betancur, qui avait essayé en vain de négocier un accord de paix avec les rebelles marxistes dans les années 1980, est mort vendredi à l’âge de 95 ans, a annoncé l’hôpital de la Fondation Santa Fa, à Bogota, sans préciser la cause du décès.

Selon les médias locaux, Belisario Betancur avait été hospitalisé pour des problèmes rénaux.

“Je suis profondément attristé par la mort d’un grand ami, un grand Colombien”, a réagi sur Twitter le président Ivan Duque.

“Son héritage politique, historique, culturel est un exemple pour toutes les générations futures”, a-t-il ajouté.

Durant son mandat, de 1982 à 1986, l’une des périodes les plus sanglantes de l’histoire de la Colombie, Betancur a cherché à négocier une trêve avec les rebelles des Farc, l’Armée de libération nationale (ELN) et le M-19.

Les négociations avec le M-19 se sont arrêtées de manière soudaine en novembre 1995, lorsque les rebelles ont pris en otages des centaines de personnes à la Cour suprême. Près de 100 personnes ont été tuées lors de l’assaut mené par l’armée qui s’ensuivit.

L’ELN est encore active aujourd’hui. Le Farc est désormais un parti politique après avoir conclu un accord de paix en 2016; les combattants du M-19 se sont démobilisés en 1990.

(Helen Murphy; Jean Terzian pour le service français)