Dans un communiqué rendu public : Le Front Polisario demande d'accélérer la recherche d'une solution pour l …


Le Front Polisario a demandé jeudi à Genève d’accélérer la recherche d’une solution au conflit du Sahara occidental permettant l’autodétermination du peuple sahraouis. «Nous avons réaffirmé, au nom du peuple sahraoui, notre engagement pour la recherche d’une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable conduisant au processus d’autodétermination au Sahara occidental», a précisé un communiqué parvenu à l’APS rendu public à l’issue de la table ronde sur le Sahara occidental tenue mercredi et jeudi au palais des Nations à Genève.

Le Front Polisario, qui a participé à cette table ronde initiée par l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’Onu pour le Sahara occidental, Horst Köhler, a souligné que cette revendication, conforme aux résolutions de l’Assemblée générale de l’Onu et du Conseil de sécurité, est une «priorité» des Sahraouis, tout en assurant qu’il reste «engagé» de façon «constructive» pour les pourparlers «sans conditions préalables et de bonne foi». Il souhaite à cet effet que le Maroc, partie en conflit, adopte la même conduite, estimant qu’il n’y a pas d’alternative dans la situation actuelle. Le Front Polisario, représentant légitime du peuple du Sahara occidental, considère que la communauté internationale doit contribuer de façon «positive» en renforçant les opportunités pour une solution négociée entre les deux parties en conflit.

Il a exprimé sa «profonde préoccupation» sur les tentatives «continues» et «illégales» de l’Union européenne dans ses transactions commerciales avec le Maroc en intégrant le Sahara occidental. Ceci, pour lui, constitue une violation «flagrante» des arrêts de la Cour de justice de l’Union européenne.  «Nous demandons aux responsables européens de saisir cette opportunité pour investir leurs efforts dans le processus de paix des Nations unies et d’utiliser le commerce de façon constructive comme un facteur positif pour la paix», a souligné le communiqué du Front Polisario, saluant le soutien de l’administration américaine du processus de paix de l’Onu.  Il a estimé que la solution négociée entre le Maroc et le Front Polisario est «vitale» pour l’avenir du Sahara occidental et toute la région du Maghreb, réitérant son engagement de soutien à l’opération menée par l’Onu pour la réalisation un avenir «positif» dans la région. En conclusion, il a exprimé son soutien à l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’Onu pour le Sahara occidental, Horst Köhler, dans la poursuite du processus politique pour parvenir à une solution «pacifique, juste, durable et mutuellement acceptée par les deux parties en conflit permettant l’autodétermination du peuple sahraoui».



Les discussions se sont déroulées dans « une atmosphère d’engagement sérieux »


Il est à relever que selon le communiqué sanctionnant la table-ronde les discussions se sont déroulées dans une «atmosphère d’engagement sérieux, de franchise et de respect mutuel». «Toutes les discussions se sont déroulées dans une atmosphère d’engagement sérieux, de franchise et de respect mutuel. Les délégations ont convenu que l’Envoyé personnel les inviterait à une deuxième table ronde au premier trimestre de 2019», a précisé le communiqué. Selon le communiqué final, les délégations ont fait état des récents développements, abordé les questions régionales et discuté des prochaines étapes dans le processus politique pour le Sahara occidental.  «Toutes les délégations ont reconnu que la coopération et l’intégration régionale, plutôt que la confrontation, étaient les meilleurs moyens de relever les nombreux et importants défis auxquels la région est confrontée», a conclu le communiqué.