Avec son Pan di Stelle, Barilla ouvre les hostilités contre Nutella

Le roi des pâtes et biscuits s’attaque au marché de Ferrero. Avec un argument de taille : Barilla a éliminé l’huile de palme de sa pâte à tartiner.

Bataille de pâte à tartiner en vue. Sur le ring, deux colosses italiens, le roi des pâtes et biscuits Barilla et le géant Ferrero, père de laNutella, au féminin, comme on le dit en Italie. Le combat s’annonce féroce, Barilla a décidé d’en découdre sur le front de la pâte à tartiner chocolat noisette. Objectif: rivaliser avec la reine Nutella avec son Pan di Stelle: ce «pain d’étoiles» est un biscuit fourré avec une pâte chocolatée qui sera désormais vendue en pot. Avec un argument de taille face à Nutella: Barilla en a éliminé l’huile de palme.

Les premiers pots de Pan di Stelle arriveront dans les rayons en janvier. Barilla rejoint d’autres imitateurs de Nutellla: marques de distributeur, petits fabricants attachés au bio ou sans huile de palme. Si Nutella est souvent sur le gril à cause de cette huile controversée, Ferrero n’est pas si mauvais élève en développement durable. Il a le soutien de WWF et de Greenpeace pour la traçabilité des ingrédients et son engagement sur la durée avec ses fournisseurs.

De son côté, Barilla promet un cacao «de rêve», car l’entreprise finance la construction de puits et d’une école en Côte d’Ivoire. Nutella reste le champion incontesté de la pâte à tartiner, avec une part de marché de 54 % à l’échelle mondiale. Et de 88 % en Italie! Il ne laisse que des miettes à ses concurrents poids plume: Cokokrem (2 % du marché), Nocilla (1,2 %) ou Ovomaltine avec (0,7 %). Certains consommateurs préfèrent des pâtes moins sucrées et moins grasses. Nutella n’en garde pas moins 31 millions de fans sur Facebook.