Côte d'Ivoire : première centrale solaire flottante d'Afrique

Dans une optique d’augmentation de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique du pays, la Côte d’Ivoire prévoit la construction de la « première centrale électrique solaire flottante d’Afrique », selon le ministère ivoirien de l’Énergie.

Le pays est déjà leader dans le secteur de l’électricité en Afrique de l’Ouest mais il est en retard dans les énergies renouvelables, l’hydroélectrique mis à part.

La production d’électricité ivoirienne (2 000 MW) est assurée à 75% par l’énergie thermique et le reste provient des barrages hydroélectriques. Le pays a produit à peine un mégawatt d’énergie solaire en 2018. C’est pour cette raison que le pays veut faire passer les énergies renouvelables à 11% de son « mix énergétique » d’ici à 2020. Puis à 16% en 2030.

Dans cette même vision, plusieurs projets sont en préparation, comme la construction de plusieurs centrales à biomasse Biokala, développées par le groupe agro-industriel ivoirien Sifca et le français EDF. Ces centrales doivent être alimentées par les résidus de palmiers à huile du groupe Sifca.

Avec jeuneafrique