Fichage ethnique au PSG : des «suspicions infondées», selon l'avocat de Marc Westerloppe

Marc Westerloppe est dans la tourmente. (  L'Equipe)

Football Leaks

Pascal Rouiller, l’avocat de Marc Westerloppe, annonce vouloir « initier toutes les actions judiciaires qui s’imposent » après les accusations dont fait l’objet son client.

Il est l’homme au centre du scandale. Mis en cause par les révélations de Mediapart sur le fichage ethnique au sein d’une cellule recrutement du centre de formation du PSG, qu’il a dirigée de 2013 à 2018, Marc Westerloppe en a été désigné comme «l’initateur» par son ancien club.

Le PSG a pratiqué le fichage ethnique pour le recrutement des jeunes joueurs

L’avocat de celui qui est aujourd’hui responsable du suivi et du développement des joueurs au Stade Rennais s’est exprimé pour la première fois à travers un communiqué dont L’Equipe a pris connaissance samedi. Pascal Rouiller y écrit que son client «n’a jamais commis quelque acte de discrimination que ce soit et nombreux sont ceux qui peuvent en témoigner.» Il poursuit : «Il entend que la justice intervienne au plus tôt pour lever ces suspicions infondées et le rétablir dans son honneur, et va dans ces conditions initier dès à présent toutes les actions judiciaires qui s’imposent à cette fin.»